03.03.2021
Télétravail, un point sur la situation

Cela fait une année que la situation liée à la pandémie a imposé à bon nombre de personnes la pratique du télétravail. En mars 2020, la mise en place s’est faite de façon précipitée voire au pied levé, ceci provoquant nombreuses interrogations et soulevant quelques problématiques.

Où dois-je m’installer pour travailler ? Suis-je suffisamment équipé ? Ma connexion internet me permet-elle de travailler de façon optimale ? Quels outils utiliser ? Ai-je accès aux documents dont j’ai besoin ? Comment garder le contact avec mes collègues ? Comment gérer les enfants, les animaux domestiques, les appels de démarchage ou autres imprévus tout en essayant de se concentrer ?

Le stress induit par le changement est maintenant redescendu, l’adaptation à cette nouvelle manière de travailler est maintenant établie et nous pouvons dorénavant prendre suffisamment de recul pour anticiper l’avenir du télétravail.

Nos sondages relatifs à la qualité de vie au travail lors de cette période de crise montrent qu’en moyenne les collaborateurs souhaiteraient travailler en home office environs 1,5 jours par semaine et que cette expérience a été vécue de façon positive par plus de 60 % des sondés qui affirment avoir bénéficié d’un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle, d’un gain en productivité, en concentration et en temps en éliminant les trajets professionnels.

A l’heure actuelle, les processus et les conventions de télétravail sont en place pour éviter les dérives du côté employé comme employeur. L’adaptation à ce nouveau mode de travail ainsi que l’entrée de cette pratique dans les mœurs sont en bonne voie.